Please use this identifier to cite or link to this item: https://apothesis.eap.gr/handle/repo/32769
Title: MISE EN OEUVRE DES TÂCHES À VISÉE INTERACTIVE OU SCRIPTURALE POUR LE MONTAGE DES PROJETS INTERDISCIPLINAIRES ET INTERCULTURELS AU PRIMAIRE GREC
Authors: ΑΝΔΡΙΟΠΟΥΛΟΥ, ΝΙΚΟΛΙΤΣΑ
Advisor: ΚΑΤΣΑΝΤΩΝΗ, ΜΑΡΙΑ
Keywords: Interdisciplinarité, le projet interdisciplinaire ou interculturel, l’approche actionnelle, le travail en groupe, le rôle de l’enseignant et de l’élève, la motivation, l’autonomie, la socialisation des apprenants.
Issue Date: Oct-2016
Abstract: Le sujet de ce mémoire se focalise sur une proposition : l’application d’un projet interdisciplinaire ou interculturel à l’école primaire afin de développer la compétence communicative, culturelle et interculturelle chez les apprenants. Ce mémoire est divisé en deux parties. Dans la première partie, la partie théorique, nous analysons les pédagogies modernes qui peuvent être appliquées à l’école moderne comme la méthode du projet interdisciplinaire ou interculturel. La proposition de l’application de la pédagogie d’un projet interdisciplinaire au primaire permet de planifier de nouveaux types d’activités et de mettre en application des pratiques expérimentales pour la réalisation des activités collectives conforment aux principes de l’approche actionnelle, selon le Cadre Européen. « La perspective actionnelle, en considérant l’apprenant en situation d’agir dans un contexte social, donne à voir un acteur aux prises avec le réel. Elle suppose que les objectifs soient clairement définis et toujours orientés vers l’action » (Noël-Jothy, Sampsonis, 2006 : 109). En général, l’approche actionnelle prépare les apprenants aux travaux quotidiens et « aux défis auxquels ils devront faire face, quand ils utiliseront le langage hors de la salle de classe » (Pluskwa, Willis, Willis, 2009 : 208). Il s’agit d’un mode du travail qui est fondé sur la collaboration parmi les élèves en permettant le développement des connaissances, des compétences communicatives, culturelles et interculturelles des apprenants. Bien sûr, c’est l’enseignant celui qui choisit les compétences à développer chez les apprenants en pratiquant les stratégies appropriées pour que les tâches proposées soient réussies. La salle de classe est alors un lieu où les apprenants se préparent pour la société actuelle. Dans la deuxième partie de ce mémoire, la partie pratique, nous proposons la planification les sujets de deux projets interdisciplinaires et interculturels d’actualité contemporaine. Les élèves apprennent à s’exercer à l’accomplissement des micro-tâches à l’aide de l’enseignant en leur donnant la possibilité de participer à la prise de décisions, à la recherche des informations afin de découvrir des savoirs ou d’acquérir de diverses compétences. Ils étaient en collaboration avec le professeur du FLE et avec les professeurs des diverses matières afin de réaliser des objectifs posés et d’aboutir à un produit final. De plus, les élèves travaillaient en groupe d’action ayant des rôles différents en appliquant des pratiques expérimentales. Les conséquences du travail coopératif et expérimental rendent la salle de l’école, un lieu de développement des savoirs et de compétences linguistiques et communicatives éveillant l’intérêt et la créativité des apprenants. De plus, ils développent le sentiment d’appartenance à un groupe, ce qui pourrait les aider à envisager les problèmes réels d’une façon réussie et à s’intégrer progressivement dans la vie sociale.
Appears in Collections:ΓΑΛ Διπλωματικές Εργασίες

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Τελική μορφη διπλωματικής PDF.pdf2.46 MBAdobe PDFView/Open


Items in Apothesis are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.